A propos de L’Atelier Villard

  • Home
  • /
  • A propos de L’Atelier Villard

Présentation


L’Atelier Villard® est un atelier de création de mobilier contemporain né de la volonté d’imaginer des objets et des espaces qui entrent en résonance avec ceux qui les occupent.

Le bois, l’acier et le feu se croisent et se mêlent dans nos créations, comme autant de références aux origines de nos cultures que ces éléments ont contribué à élaborer. Derrière cette apparente confrontation, s’engage des discussions qui ne sont plus seulement celles des matières.

Chez Villard, nous connaissons chacun de nos arbres et nous voulons en perpétuer la mémoire dans chaque gestes que nous effectuons pour les transformer.
Bois brûlés, bois bruts, il y a peu d’artifices dans notre travail : nous aimons les lignes autoritaires, graves, évidentes, radicales.

Si les références au Japon semblent parfois évidentes, elles sont en réalité plus éthiques qu’esthétiques. Elles sont à rechercher dans l’attention portée au détail et à l’extrême netteté qu’ont toutes choses chez eux.

Nous privilégions les circuits courts pour les matériaux que nous utilisons et transformons. Tous nos bois sont issus d’essences locales des forêts de l’Orne : merisier, cormier, noyer, hêtre, charme… Seule entorse à notre éthique : nos papiers et nos tissus qui viennent d’Osaka, au Japon.
Nous tenons à ce que chaque création de l’Atelier soit véritablement d’origine France garantie.

La plupart de nos pièces sont uniques, fabriquées à la main, dans notre atelier. Nous aimons particulièrement travailler à la commande et sur mesure.

Vous trouverez sur le site une fiche détaillée pour chacune de nos créations avec, si elles ne sont pas disponibles, un tarif indicatif.

 

Vos contacts

Notre équipe

Villard

Conception, création

Villard est le créateur de l’Atelier et des collections Sabi et Yuugen.

Mercédès Lanoy

Communication & presse

Mercédès est l’interlocuteur privilégié de la presse et des médias. Elle supervise la communication sur les réseaux sociaux. C’est avec elle que nos clients professionnels  peuvent s’entretenir : elle répondra à toutes vos questions.

 

Valeurs, démarche, figures qui nous inspirent

Nos valeurs

Pierre Soulages
Pierre Soulages

Le mythe fondateur du Jardin d’Eden a marqué profondément nos inconscients collectifs en nous laissant le sentiment d’une harmonie originelle perdue. D’une manière générale, il nous a incité à concevoir le monde comme l’image même de cette disgrâce. Cette idée de chute a rendu la nature suspecte, le travail laborieux, le désir coupable et la vie éphémère.

Et pourtant, d’autres cultures ne partagent pas cette vision du monde.
Pour certaines, un esprit commun anime chaque être vivant, chaque objet, chaque élément naturel. Dans ce mode de perception du réel, la nature et l’espace sont régis par des esprits analogues à la volonté humaine. L’homme, par la conscience qu’il en a, expérimente alors un lien et une responsabilité particulière.
Tout commence avec la mesure des gestes et le respect attentif du monde qui nous entoure.

Ces préoccupations sont au cœur des créations de l’Atelier Villard.
Le bois et le fer, l’arbre et le minerais… Maitriser le geste pour que la main devienne le prolongement de l’esprit. Et, par le travail de la matière, révéler les liens qui nous y unissent.

George Nakashima
George Nakashima

Créer un meuble, c’est se poser la question de l’espace mais aussi du « lieu » : cette dimension qui réserve et donne une place aux choses. C’est le propre, d’ailleurs, de tout geste architectural.
Les « lieux » de l’Atelier Villard sont ceux de l’harmonie des matières dont les imperfections mêmes constituent la beauté spontanée et unique : une manière de percevoir les objets dans leur environnement en privilégiant une approche directe et intuitive, au delà de toute conception intellectuelle. Une apologie de l’éphémère, de la fragilité, de la beauté des choses altérées par le temps et les éléments.
Nos créations reflètent nos valeurs et notre recherche :

  • la simplicité des formes,
  • des couleurs naturelles,
  • des matériaux bruts,
  • les traces du passage du temps,
  • la marque des altérations des éléments,
  • la sobriété.
Rudy Ricciotti
Rudy Ricciotti

«Made in France»? N’y a t’il pas là une contradiction profonde dans les termes?
Comment oser cette formule quand on ne croit déjà plus à la capacité de sa propre langue à exprimer une volonté qui relève de l’«éthique»?

Faire le choix de l’origine France garantie, c’est privilégier les réseaux courts et de proximité ; c’est choisir des bois locaux, dans des forêts gérées de façon responsable et durable ; c’est installer notre atelier de création à quelques kilomètres de notre domicile et de nos fournisseurs ; c’est aussi choisir (dans la mesure où nous arrivons à en tracer précisément l’origine) des produits créés et transformés en France.

Cette volonté ne relève pas de l’éthique mais de la logique : c’est ainsi que nous conserverons les savoir-faire, les entreprises locales, les emplois et les valeurs qui font le dynamisme de nos territoires. Faire le choix d’acheter ailleurs et moins cher aujourd’hui, a des conséquences profondes sur notre pouvoir d’achat et nos emplois, mais aussi notre modèle social et culturel.
La démarche de l’Atelier Villard est de privilégier et d’entretenir une différence qui nous permettra, demain, de vivre dans un monde qui nous ressemble.

Villard

Le créateur de mobilier français Fabien Ferreri (travaillant sous le nom de Villard) est né à Paris en 1967. Diplômé d’Economie et de l’Ecole du Louvre, sa passion initiale est le cinéma dont il explore les différentes facettes dans la première partie de sa carrière.
Parallèlement, son intérêt pour l’architecture, le design et les techniques de restauration du bâti ancien l’amène, à partir de 2008, à produire une série de films documentaires sur les savoir-faire des artisans, et c’est au Japon qu’il découvre l’art du Shou sugi ban.

On pense que cette technique a été développée dans le Japon du 18ème siècle comme une méthode pratique pour protéger le bois des clôtures et les bardages des maisons rurales, ainsi que l’extérieur des conteneurs utilisés pour stocker des objets de valeur et les denrées périssables.
Shou sugi ban est en fait le terme occidentalisé pour désigner un artisanat traditionnel qui, au Japon, est appelé yakisugi. La technique consiste à brûler la couche extérieure de bois, généralement le cèdre, pour la rendre résistante au feu, hydrofuge, moins sensible aux intempéries ainsi que la protéger des parasites, des champignons et autres pourritures.
Au Japon, cette technique a une certaine connotation pittoresque ou nationale et n’est pas souvent utilisée dans la conception haut de gamme mais, en Occident, elle connait une popularité croissante, non seulement dans ses aspects pratiques et fonctionnels, mais aussi pour les riches et belles finitions qui peuvent être créées.
En reprenant ce métier séculaire lors de la création de son atelier L’Atelier Villard® en 2017, Villard rejoint des designers de renom tels que Maarten Baas, qui utilise une technique similaire sur sa série Smoke (2014).

Pourtant, Villard puise plus profondément son inspiration dans les sources traditionnelles japonaise que dans la seule finition artisanale de ses pièces. Dans chacune de ses créations, l’insert d’un carré en « bois de bout » est une référence esthétique à l’architecture traditionnelle japonaise, édifiée autour d’un pilier central en bois : le daikoku bashira. Villard a retranché cet élément de son but structurel pour le revendiquer comme une signature et le marqueur esthétique de son travail. Le motif se retrouve, par exemple, dans la collection de lampes Bashira (2017) de L’Atelier Villard, qui incorpore également des papiers japonais artisanaux, fait à la main, dans ses abat-jour.
L’esthétique de Villard est certainement une fusion des traditions japonaises et françaises et, avec son accent mis sur des créations uniques, réalisées à la main, s’inscrit clairement dans la renaissance de l’artisanat contemporain.